Croisière plongée en thailande phuket et khaolakCroisière plongée Phuket et Khaolak

Le plaisir est souvent déclenché par l’un ou plusieurs de nos sens. A l’avant de Bunmee 3, je fixe l’horizon qui avance constamment devant moi en m’éloignant peu à peu de la côte. Je reste attentif aux formes des vagues, à la perspective des lignes que forment les quelques nuages, aux couleurs vives que le soleil m’offre, aux sons des flots qui caressent la coque du bateau, au parfum du sel sur ma peau... Dive now !
Devis voyages plongée

Egypte

Plongée Egypte


Plongée Dahab Egypte

On est ici tout près du Sinaï avec, en particulier, le monastère de Sainte-Catherine où une petite visite s'impose. Dahab signifie « Or » en arabe. Ici, vous serez conquis par les sites naturels surprenants de ce désert, par leur couleur, leur aridité, leur relief tourmenté parsemé de sommets, canyons, oasis, déserts et rivages coralliens. Dès l'Ancien Empire, les Pharaons ramenèrent du Sinaï la turquoise et la malachite, la diorite et le lapis-lazuli pour orner des colliers et des sarcophages. Il y eut également des carrières de grès rose, de porphyre pourpre, de basalte noir qui furent utilisés pour les statues et les tombeaux. On y trouve aussi du cuivre employé pour les armes.

Dahab est située à 80 km au nord de Sharm el-Sheikh sur la rive ouest du golfe d'Eilat. Cet ancien campement bédouin est devenu l'une des plus belles stations balnéaires du sud du Sinaï. Elle se distingue par son sable doré, ses eaux limpides et la richesse de sa faune sous-marine due en particulier à la morphologie des tombants plongeant à la verticale à cet endroit. Le fameux « Blue Hole » (Trou Bleu) en est un des exemples les plus frappants. Aux alentours, on trouve quelques villages touristiques, des terrains de camping, des clubs de plongée, des aquascopes, et la possibilité de pratiquer tous les sports nautiques. On y croise aussi des Bédouins menant leurs chameaux.

Les plongées se font du bord, donc accessibles (ou presque) quelle que soit la météo, le long de tombants magnifiques, en particulier le « Trou Bleu ».
  • Le Canyon (-30 m) : Entre autres, poissons pégase, pour les passionnés d'animaux rares et étranges.
  • Shark Caves (-20 m) : Pas de requin et pas de grotte mais plaisant tout de même.
  • The Bells et Blue Hole (-30 m) : On entre par une faille qui descend jusqu'à - 20 m. On tourne à droite jusqu'au « Trou Bleu » à - 7 m qui descend jusqu'à - 100 m. On atteint une sortie à - 60 m sur le tombant se situant à - 200 m !...
  • Eels Garden (-18 m) : Le jardin des hétérocongres (anguilles jardinières). Ces animaux, très difficiles à observer, forment les plongeurs à l'école de la patience. En effet, rapidement et de manière synchrone, ces animaux entrent dans le sable en marche arrière dès que l'on essaie de les approcher.
  • Three Pools (-10 m) : Trois petites piscines qui mènent à un jardin de corail (à marée haute).
Plongée Sharm-el-Sheikh Egypte

Un très bon rapport qualité/prix avec peu d'heures d'avion et la possibilité de visiter le désert à dos de chameau ou en 4x4. La « Mecque » de la plongée... est située à la pointe sud du triangle formé par la presqu'île du Sinaï, cette « montagne de la Turquoise », porte orientale de l'Egypte. Entre le golfe d'Eilat et le golfe de Suez, Sharm-el-Sheikh, à 28 km du parc naturel de Ras Mohammed, attire les plongeurs du monde entier.

Dans la vieille ville de Sharm el-Moya, le marché conserve un brin d'authenticité avec ses petites échoppes toutes simples, alors qu'à Naama Bay, à 5 km de là, s'étalent sur plus de 30 km de côte les plus grands hôtels, les restaurants et les clubs de plongée. On accède aux merveilleux sites d'immersion par des bateaux rapides mouillés à la marina Travco comme sortie de rien. Créée en plein désert, la ville de Sharm-el-Sheikh, enchâssée entre l'ocre violent du Sinaï et le bleu dense de la mer Rouge, représente l'une des plus importantes réalisations touristiques de ces dernières années : tout autour persistent les dunes de sable parsemées de rares oasis et quelques Bédouins entre tentes et chameaux...

Les fonds sont ici très variés avec la faune riche du Parc National et des épaves : un vrai régal.
  • Ras Ghozlani, réserve naturelle de Ras Mohammed (-25 m) : Plongée dérivante au-dessus d'un tombant avec de nombreuses anémones et des poissons-faucons à long nez. Tables de coraux intéressantes avec ptéroïs.
  • Ras Umm Sid (-30 m) : Mise à l'eau en face du phare et dérive dans le courant, récif « main gauche ». Au passage, gros napoléons, platax familiers du lieu, faucons à long nez et raies pastenagues parmi de très belles gorgones jaunes.
  • Jackfish Ailey, réserve naturelle de Ras Mohammed (-19 m) : Tables de corail imposantes formant des abris pour les poissons-hachettes. Carangues bleues et gros napoléons.
  • Ras Za'Atar, réserve naturelle de Ras Mohammed (-30 m) : Alcyonaires colorés dans les anfractuosités coralliennes peuplées de poissons de récif Bancs de perroquets et carangues.
  • Mushroom (-15 m) : Ce « champignon » peut être contourné plusieurs fois en une seule plongée avec petite cavité poissonneuse au sud du rocher et quelques débris de poteries.
  • Shark Reef, réserve naturelle de Ras Mohammed (-40 m) : Là, çà devient plus sérieux. En bas, 800 m de fond, vertical ! En pleine eau : bancs de barracudas, lutjans, gros mérous, carangues, napoléons, tortues, requins, raies, bonites, platax, et même dauphins avec quelquefois du courant...
  • Yolande Reef, réserve naturelle de Ras Mohammed (-40 m) : Aussi fantastique que Shark Reef avec, en plus, les restes d'une épave (bidets et WC...) dans 10 m d'eau.
  • Anemone City, réserve naturelle de Ras Mohammed (-23 m) : Superbe plongée pour les anémones nombreuses et colorées.
  • Far Garden (-25 m) : Une grotte au fond et des poissons colorés.
  • Dunraven (-30 m) : Sur Sha'ab Mahmoud, épave de 80 m depuis avril 1876. Il naviguait de Newcastle vers Bombay et repose maintenant à l'envers. Hélice et gouvernail photogéniques.
Plongée Tiran Egypte

D'ici, il est possible de faire une extension touristique sur le Nil avec tous les avantages de la croisière (pour ceux qui aiment le bateau). L'Egypte ! L'Egypte des pyramides... la plus vieille civilisation du monde. Qui n'a rêvé de s'y rendre, à la vue de tant de sites prestigieux photographiés ? Un voyage dans le temps et hors du temps. Louxor et Karnak, le Nil et ses croisières enchanteresses, Le Caire et sa vie trépidante, Suez et son canal mythique, la mer Rouge et ses coraux multicolores...

Le détroit de Tiran délimite l'extrémité sud du golfe d'Eilat. Il se situe à 22 km au nord-est du port de Sharm-el-Sheikh. Il tire son nom de l'île volcanique de laquelle les montagnes escarpées se dressent, du vif au pastel, au-dessus des flots. Les reliefs tourmentés de cette région correspondent à la longue faille tectonique qui prend naissance sous la mer Morte, le long du grand rift de l'Afrique orientale en suivant la mer Rouge jusqu'aux grands lacs africains. Le détroit de Tiran qui atteint 250 mètres de profondeur est ponctué de quatre récifs coralliens s'alignant du nord-est au sud-ouest. Ces sommets à fleur d'eau appartiennent en fait à une seule et même dorsale sous-marine, parcourue tout au long de l'année par de forts courants qui se dirigent vers la mer Rouge, en direction du sud-ouest.

On s'immerge sur des sites un peu plus préservés, en rencontrant toute la faune et la flore typiques de la mer Rouge.
  • Gordon Reef (-20 m) : Le plus au sud des récifs du détroit de Tiran. Nombreux hétérocongres et poissons-pierres.
  • Thomas Reef (-40 m) : On peut aller plus bas mais... on reste moins longtemps ! Gros napoléons et gros barracudas.
  • Woodhouse Reef (-40 m) : Tombant magique d'l km de long avec requins fréquents dans le bleu et murènes longues et corpulentes. Plus au nord : attention au courant dangereux de « washing machine »...
  • Jackson Reef (-40 m) : Le plus au nord des récifs du détroit de Tiran avec quelquefois raies, tortues et murènes en pleine eau. Les coraux mous sont superbes. Au nord, sur le récif l'épave du Lara. Au sud-est, un phare.
  • Ras Nosrani (-21 m) : Tombant « main gauche » ou « main droite ». Lutjans, mérous, anthias, napoléons, murènes, ptéroïs, diodons, comatules et bénitiers.


Plongée Gubal Egypte

C'est une des rares zones de croisière en mer Rouge où l'on peut aisément débarquer pour la visite des îles et pouvoir ainsi se dégourdir les jambes. Ce détroit tire son nom... de l'île de Gubal Kabira (la grande) située au sud-ouest de la pointe du Sinaï près des côtes égyptiennes. Il est surtout connu par les navigateurs pour les nombreux écueils qu'il recèle et qui représentent autant de dangers potentiels : d'où le nombre important d'épaves qu'on y trouve ! Notamment au nord de l'île de Shadwan, sur le récif Abu Nuhas, le « récif maudit ». Huit bateaux au moins reposent sur un fond sableux d'une trentaine de mètres. Un phare automatique à panneaux solaires est désormais installé à Bluff Point sur Gubal Saghira (la petite). Il sert de repère aux marins pour entrer et sortir du golfe de Suez.

C'est la mer Rouge avec, en plus, les épaves.
  • Bluff Poir (-15 m) : Napoléons, murènes, poissons-crocodiles, raies aigle sur le tombant de la petite Gubal.
  • Siyul (-26 m) : Encore deux îles dans le détroit de Gubal pour observer toute la faune de la mer Rouge.
  • Umm Gamar (-40 m) : C'est une des plus belles plongées de la région avec de gros napoléons, des loches, des murènes et d'immenses bancs de poissons tels que cochers et chirurgiens.
  • Le Thistlegorm (-33 m) : Sur Sha'ab Ali, «l'épave» de la mer Rouge ! Un cargo militaire coulé par les bombes de l'aviation ennemie : jeeps, motos, wagons, bottes, fusils... Pour le photographier, utilisez un fish-eye.
  • L'Aviso (-15 m) :C'est une petite épave au nord de l'île de Gubal avec de gros bernard-l'ermite mais surtout des milliers de poissons de verre à l'intérieur et tout autour.
  • Le Carnatic (-25 m) : Au nord de Sha'ab Abu Nuhas, entre le Giannis D et le Khrisoula K, ce vapeur mixte britannique de 90 mètres de long repose depuis le 13 septembre 1869. Il naviguait de Suez à Bombay avec 230 passagers à bord.
  • Le Giannis D ou Danae (-26 m) : Ce cargo grec de 100 mètres de long chargé de bois fit naufrage sur Sha'ab Abu Nuhas en 1983. Il n'y eut pas de victime.
  • Le Sea Star (-2 7 m) : Près du récif d'Abu Nuhas, l'épave d'un cargo de 100 mètres de long qui fit naufrage sur tribord en 1976. De nombreux sacs de lentilles.
  • Le Chrisoula – K (-25 m) : Toujours sur le récif d'Abu Nuhas, « le récif maudit ». Ce cargo de 60 mètres de long, faisant route de l'Italie vers l'Arabie saoudite, a sombré en septembre 1981. Il repose maintenant sur tribord.
  • Gota de Danaba (-18 m) : Surtout pour la macrophotographie avec nudibranches et vers-arbre de Noël dans le corail Acropora.
  • Gubal (-18 m) : Deux îles, une grande et une petite. Classique mais beau.
  • Yellow Fish Reef (– 16 m) : Près de l'île Shadwan, une belle plongée dérivant dans le léger courant, de jour comme de nuit.
Plongée Safaga Egypte

Cette station est moins fréquentée qu'Hurghada car plus excentrée mais offre les mêmes beautés sous-marines. Entre le désert et la mer... la petite ville de Safaga se trouve à une soixantaine de kilomètres au sud d'Hurghada, son aînée. A l'origine, Safaga s'est développée grâce à ses mines de phosphate exploitées par une compagnie anglaise. Tout autour, on peut aussi se rendre compte des effets de la bauxite qui rougit les montagnes : mer... rouge, vous avez dit ?

Maintenant, c'est le tourisme qui peu à peu se développe ici en désengorgeant le flux important d'Hurghada, plus excentrique. Soma Bay, à une quinzaine de kilomètres au nord, rassemble quelques luxueux complexes hôteliers.
Les 300 jours de vent annuels rendent le climat dans cette région très supportable, même en été. Vous pourrez ainsi, pour les plus courageux, visiter l'ancien pénitencier du mont Claudianus (altitude 665 m), à environ une heure de taxi de Safaga.

Un peu plus récente qu'Hurghada, cette destination est donc légèrement moins touristique avec des sites assez préservés.
  • Sha'ab Gandeira (-33 m) : Dans une eau souvent très claire, il n'est pas rare d'apercevoir plusieurs beaux spécimens de napoléons.
  • Sha'ab Luli (-37 m) : Quelques requins omniprésents parmi une architecture corallienne riche et colorée.
  • Sha'ab Sheer (-19 m) : Quelques tortues en balade...
  • Panorama Reef (-35 m) : Banc de tétrodons, vol d'aiguillettes et des raies pastenagues.
  • Ras Abu Soma (-20 m) : Plongée typiquement égyptienne avec coraux, gorgones et mérous.
  • Tobia Arbaa (-15 m) : Sept patates de corail sur un fond de sable avec des Pteroïs volitans et du corail de feu.
  • Abu Ki fan (-24 m) : Quelques aiguillettes en surface, des syngnathes au fond et des napoléons au milieu.
  • Middle Reef (-13 m) : Des petites grottes cachant des mérous et des balistes titans (parfois agressifs).
  • Salem Express (-32 m) :Épave (ancien Fred Scamaroni) de 114 mètres de long qui repose sur tribord entre - 10 et - 32 m, sur le sable, depuis le 16 décembre 199 1. Il faisait route de La Mecque vers Suez avec 700 passagers à bord : il y eut seulement 180 survivants.
Plongée Hurghada Egypte

Le vol est direct depuis la France. C'est une destination bien rodée et peu onéreuse, proposant un très grand choix hôtelier.

Simple village de pêcheurs en 1970... Deux hôtels en 1980. En 2000 : une centaine d'hôtels répartis sur une bande côtière de 1 km de large sur 30 km de long ! Formidable expansion touristique due essentiellement à la plongée sous-marine. Au nord de la ville se trouve la zone la plus ancienne mais aussi la plus touristique de Ad Dahar avec ses restaurants et son souk. Le quartier du Sekkala, avec ses bars et ses discothèques, est plus apprécié des noctambules, alors que New Hurghada s'étire aujourd'hui sur 15 km en une longue file d'hôtels de toutes catégories. Sempiternelle question : faut-il blâmer ou encourager cette fabuleuse croissance ? Peu importe la réponse, mais nous en sommes tous un peu responsables... Quand la mer Rouge nous plaît, on le dit haut et fort voilà le résultat !

Les plongées y sont sans surprise, toujours agréables, pour une première approche de la mer Rouge.
  • Giftun (-15 m) : Devant lite du même nom. Classique de mer Rouge avec napoléons.
  • Abu Ramada (-20 m) : Des poissons-licornes et... des dauphins en surface.
  • Manta Point (-14 m) : Au nord de Sha'ab el Erg, des carangues en chasse, des glassfishes et énorme poisson-crocodile.
  • Seghira (- 16 m) : Bancs de calmars, raies pastenagues. Poissons-papillons et cochers.
  • Sha'ab Abu Nuhas (-21 m) : Une épave (avec des carrelages) mais aussi des coraux mous superbes, des mérous, ptéroïs, poissons-crocodiles.
  • Fortune Reef (-22 m) : Des coraux encore vierges : la véritable mer Rouge.
  • Carless Reef (-20 m) : Une grande classique d'Hurghada pour les vieux plongeurs nostalgiques. Sans surprise et toujours aussi agréable (requins possibles).
  • Umm Gamar (-30 m) : Trois pitons rocheux au nord-est de 1’île abritant de nombreux anthias et poissons de verre. On termine la plongée sous le phare.
  • Sha'ab el Erg (-21 m) : Au sud. Bien pour la photo rapprochée : syngnathes et ptéroïs mais aussi pastenagues et carangues dans le bleu. Plongée nocturne possible.
  • Umm Oush (-18 m) : Parfait pour la plongée de nuit. Seiches.
Plongée Quoseir Egypte

C'est de plus en plus loin donc il y a de moins en moins de bateaux. Désertique... Cette petite bourgade... encore authentique est à 150 km (2h30 environ par la route) au sud d'Hurghada. Ce très ancien port de la mer Rouge, abrité dans une anse, est essentiellement fréquenté par les plongeurs et les pèlerins de La Mecque.

En flânant à travers les ruelles qui serpentent entre les vieilles maisons aux balcons de bois, il est possible d'apprécier les vestiges de la forteresse construite au XVIe siècle par le sultan Selim.
L'histoire veut que la reine Hatchepsout montât une expédition vers l'Abyssinie ou pays de Pount : les détails de la vie égyptienne sont visibles sur les bas-reliefs de son temple funéraire de Dayr AI-Bahri.

Sur ce site, on observe fréquemment des requins qui déambulent le long des tombants accrochés au « Grand Bleu ».
  • Chouna (-17 m) : Des platax par dizaines, peu farouches, alignés en bancs serrés (peut-être pour être tous sur la photo !).
  • Erg Glassar (-17 m) : Requin Obesus, quelques labres nettoyeurs, intéressantes scènes de la vie sous-marine.
  • Mangrove Bay (-I6 m) : Calme (soles, diodons, murènes...).
  • Sharm el Quoseir (-10 m) : Une plongée paisible où l'on peut apercevoir des dauphins Tursiop.
Plongée Marsa Alam Egypte

C'est ici le début du Grand Sud : se fait donc en croisière avec, bien entendu, moins de monde. Ce village de pêcheur... est situé à 240 kilomètres au sud d'Hurghada (4 heures de route environ) entre Quoseir et Ras Banas. Il fait partie d'une réserve naturelle qui s'étale jusqu'au Jibal Alba. Actuellement le tourisme y est encore peu développé hormis la plongée sous-marine mais la construction de l'aéroport laisse présager un développement croissant de cette région avec déjà l'apparition de quelques hôtels non loin de la plage (House Reef).

Il y a plus de tombants et plus de gros poissons. Au passage, on côtoie les dauphins Stenella longirostris, de Sha'ab Samadaï et le requin Longimanus d'Elphinstone Reef de grands moments !
  • Elphinstone Reef (-50 m) : Requin Carcharhinus longimanus (presque 3 mètres) avec des poissons-pilotes (Naucrotes ductor) rayés noir et blanc de la famille des Carangidae, à moins d'un mètre. Ouf !
  • Gotta Wadi Gamal (-60 m) : On trouve ici plusieurs requins à pointes blanches faciles à observer avec des tortues vertes puis, quelquefois, un requin océanique.
  • Daedalus Reef ou Abu Kizan (-30 m) : Au milieu de la mer Rouge, sur un tombant profond, au pied d'une île où les Anglais ont construit un phare au XIXe siècle : le bout du monde. Si les pélagiques sont là, ils sont très nombreux ! Au passage, une ponte rouge vif de danseuse espagnole.
  • Sha'ab Samadaï (-15 m) : Nombreux dauphins Stenella longirostris : exceptionnel dans le monde.
Plongée Port Bérénice Egypte

A la porte du Soudan, une impression d'isolement, au beau milieu de la mer Rouge... Port Berenice se trouve sur la côte, au sud de Hamata. Au nord, Suez est le port qui contrôle l'entrée du canal côté mer Rouge. Ce fut Sesostris 1er qui eut l'idée, vers 1950 avant J.-C., de la construction de ce canal reliant Thèbes à la mer Rouge. Mais ce ne fut qu'en 1300 avant notre ère que Séthi 1er décida d'entreprendre les travaux destinés à faire communiquer Méditerranée et mer Rouge. Son successeur, Ramsès 11, poursuivit et conclut cet objectif. Vers 590, Nechao II inaugura le creusement d'un canal devant relier le Nil à la mer Rouge. C'est ce canal qu'achève Darius le Perse vers 520. Vers l'an 100 après J.-C., l'empereur Trajan restaure le canal, mais celui-ci fut volontairement abandonné sous Al-Mansour (XVIe siècle) afin de couper la route des Indes aux Européens. Ce fut finalement Ferdinand de Lesseps qui fit aboutir sa résurrection.

A l'autre extrémité de l'Egypte, Port Berenice se trouve sur la côte, au sud de Hamata, au milieu de nombreux sites de plongée fabuleux. Ce site est réputé pour la présence systématique de gros pélagiques, surtout plus au sud, vers Ras Banas (l'un des plus grands caps de la mer Rouge). Cette région est encore très peu fréquentée. On y compte des dizaines de formations coralliennes de toutes dimensions, très poissonneuses et, à 70 km au sud-est, les deux célèbres îles de Zabargad et Rocky Island.

Dans cette région, l'isolement est presque de règle : on plonge comme il y a trente ans !
  • Rocky Island (-30 m) : Petite île posée sur un platier qui borde un tombant et toute la grosse faune qui y habite : requins, barracudas et thons. Corail noir.
  • Zabargad (-25 m) : Autour de cet îlot magique (altitude 200 m environ) fait d'olivine (silicates de fer et de magnésium), on plonge dans un dédale d'allées sous-marines concrétionnées, qui peuvent mener à une épave... Mérous et raies.

Textes: Henri Eskenazi
Tirés du livre "Plongée sans frontières"
Editions GAP


Consultez les offres voyagistes
Catalogue des Tours opérateurs plongée
Devis séjour plongée
Formulaire demande en ligne


Annuaire plongée
Vacances plongée

Plus de 300 voyages proposés par les voyagistes à découvrir !

Voir les offres...

Croisières et Séjours

matériels de plongée

Les incontournables

VOYAGES
Votre devis vacances plongée en ligne
MATERIELS
Votre devis achats matériels en ligne
ACTUALITÉS
Les dernières actus de la plongée
NEWSLETTER
Recevez par email les news mensuelles
EQUIPEMENTS
Un catalogue des matériels de plongée
DESTINATIONS
Pays et lieux où plonger
MEDIAS
Galeries de milliers de photos
Voyages plongée sous-marine